Quels critères pour un micro de chant ?

micro pour le chant

Si vous voulez choisir un microphone pour le chant, sachez que vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Les chanteurs sont très intéressés par le choix d’un modèle qui restitue fidèlement le timbre de leur voix. Découvrez ici quels sont les critères importants pour un micro de chant.

Le type de microphone

Pour choisir un micro de chant, le premier critère à prendre en compte, c’est celui du type de micro. Il existe principalement trois types de microphones pour enregistrer :

Micro dynamique

Les microphones dynamiques sont les plus utilisés par les chanteurs, qu’ils enregistrent sur scène ou à la maison. Ils sont particulièrement populaires auprès des rockers, car ils peuvent générer un volume élevé. Ce sont les plus abordables en termes de coût.

Micro statique

Les microphones à condensateur sont d’excellents microphones de studio. Très efficacece type de micro est plus sensible que les modèles dynamiques. En revanche, le micro statique est moins présent lors des concerts parce que son fonctionnement dépend d’une alimentation fantôme. Très sensibles, elles enregistreront le moindre bruit ambiant, c’est pourquoi elles doivent être utilisées dans le bon environnement. Ils sont plus chers que les microphones dynamiques.

Micro à ruban

Les microphones à ruban sont fabriqués sur base d’une ancienne technologie, néanmoins ils produisent un son acoustique chaleureux et singulièrement naturel. Ils sont également connus pour être fragiles, bien que les plus récents soient moins fragiles. Les micros à ruban seront réservés aux experts et aux professionnels.

La directivité du microphone

C’est sans aucun doute l’une des caractéristiques les plus importantes à prendre en compte lors de l’achat d’un micro. La directivité, également connue sous le nom de carte polaire, déterminera le comportement de la capsule en fonction de la source du son. Tous les microphones ne captent pas le son de la même façon.

Par exemple, la directivité omnidirectionnelle vise à capter les fréquences sonores de la même manière, quelle que soit la provenance du son. Dans les studios d’enregistrement, ils sont souvent choisis comme microphones d’ambiance. Il y a aussi la directivité cardioïde, qui capte les sons devant la membrane tout en les rejetant derrière. Ce type de modèle est idéal, car il rejette tous les sons ambiants, notamment ceux des haut-parleurs.

La taille de la capsule du microphone

Dans le domaine des microphones à condensateur, la taille est souvent déterminante. Cela confirmera la réponse du microphone à la source du son. En conséquence, les micros à large diaphragme sont assez encombrants et offrent des couleurs plus fines pour les enregistrements. À l’inverse, les micros à petite membrane seront plus fins et plus longs, avec une directivité plus précise à toutes les fréquences.

Autres critères à considérer

La sensibilité du microphone est également un critère à prendre en compte. Il représente la capacité du microphone à convertir le mouvement de la membrane en tension. La sensibilité est généralement exprimée en mV/Pa.

Un autre critère est le bruit propre au microphone. Pour une source sonore très faible, cela peut être un problème. Les fabricants sont conscients de ce problème et de nombreux microphones sont désormais annoncés comme étant à faible bruit.